Souscrire à une assurance moto au kilomètre : que faut il savoir?

Par Free-Moving, le juillet 19, 2021
Comment fonctionne ce type d'assurance et comment y souscrire

Comme tout conducteur, que ce soit des véhicules à deux roues ou quatre roues, il est absolument obligatoire de souscrire à une assurance. De même que les assurances pour voiture, il existe plusieurs sortes d’assurances motos en fonction du profil du conducteur, de son budget mais aussi de ses attentes spécifiques. En plus de la formule classique, il existe une formule en fonction du nombre de kilomètres parcouru. Cette formule peut s’avérer être très pratique pour les motards qui sont des conducteurs occasionnels de deux roues, ça leur permet de faire des économies en ne payant que pour leur kilométrage exact. Reste à savoir comment les assurances moto au kilométrage marchent et comment y souscrire.

L’assurance moto au kilomètre pour qui?

Dans le cas d’une assurance classique, elle doit être préalablement calculée pour une année entière et être payée annuellement, il est aussi possible de la payer mensuellement. Elle ne dépend pas du kilométrage mais elle dépend exclusivement des particularités du véhicule et du profil du conducteur.

Pour les conducteurs de deux roues occasionnels, l’assurance moto au kilomètre s’avère plus appropriée pour leurs besoins. Il existe deux types d’assurance de ce genre au total :

  • Le forfait au kilomètre.
  • Le forfait pay as you drive.

Souscrire à une assurance moto au kilomètre que faut il savoir

L’assurance kilométrique la plus commune et la plus pratique est la version anglo-saxonne qui, comme son nom l’indique consiste à payer son assurance moto au fur et à mesure des kilomètres parcourus.

Ces types d’assurance ne peuvent être proposées que pour les conducteurs de véhicules avec un cuvage supérieur à 125 cc comme les grosses motos, les quads, les scooters électriques ou non. Toutes les petites motos sont donc exclues de ce type d’assurance.

L’assurance moto au kilomètre s’adresse à ceux qui ne roulent pas plus 10 000 km par an. Quant à l’assurance pay as you drive, concerne plus particulièrement les conducteurs possédant des motos de collection et qui ne s’en servent que très rarement, les conducteurs qui ne font que des trajets courts depuis leur domicile à leur lieu de travail mais aussi tous motards saisonniers qui ne sortent leur motos que durant les beaux jours : entre le printemps et l’été.

Comment fonctionne ce type d’assurance et comment y souscrire ?

Pour souscrire à une assurance au kilomètre, il faut d’abord faire une estimation des kilomètres parcourus dans une année entière et s’engager à respecter le kilométrage estimé. Si c’est le cas, le conducteur verra son assurance diminuer considérablement, tandis que dans le cas contraire et s’il dépasse ce nombre de kilomètres, il devra alors payer plus cher pour son assurance. Chaque kilomètre en trop sera facturé en plus, il faut compter entre 20 et 30 centimes d’euros. Ceci dépend fortement de la compagnie d’assurance chez qui le conducteur a passé son contrat.


Pour ce qui est du pay as you drive, l’assurance devra installer un boîtier gps, à ses frais, sur le deux roues du client. Celui-ci va permettre de compter en temps réel le nombre de kilomètres parcouru par le client, ainsi le conducteur ne pourra payer qu’en fonction de celui-ci. Cette formule est généralement bien moins chère qu’une assurance classique, dans le cas où le conducteur n’utilise pas sa moto trop fréquemment. Dans le cas où l’utilisation de la moto est plus importante que prévu, cette assurance peut coûter beaucoup plus chère que la version classique !

Si le client veut enlever son boîtier gps et passer à une assurance classique pour pallier à ses besoins s’il est amené à conduire plus que d’habitude, il faudra payer entre 50 et 100 pour enlever le boîtier gps.

En règle générale, le prix à payer dépendra bien évidemment aussi du conducteur. Il sera calculé non seulement en fonction du nombre de kilomètres parcourus mais aussi en fonction de la vitesse et de la prudence du conducteur. Un conducteur imprudent aura tendance à faire fuir les assurances et paiera plus cher que la moyenne.

En résumé

Les assurances auto au kilomètre constituent une très bonne option pour les conducteurs occasionnels de deux roues, que ce soit les amateurs de cylindrées de collection ou de simples fonctionnaires parcourant de courts trajets tous les jours. Elles s’adaptent au profil particulier des motards et leur permettent de faire énormément d’économies. Bien qu’elles ne viennent pas qu’avec des avantages, elles restent quand même une bien meilleure option que les assurances classiques pour les conducteurs de moto responsables.